×
Votre panier est vide
Ranger ma chambre? Ah non, pas maintenant!
22 février 2017 Sandra Lacombe

Ranger ma chambre? Ah non, pas maintenant!

Publié dans Coopération & consignes

Lorsque quelque chose nous déplaît, nous avons la manie de faire le strict minimum. Avant de développer sur le sujet, commençons par envisager une façon d’être moins réactifs et embêtés par la façon dont les enfants dissimulent leur désordre. Comme nos réactions exagérées n’aident en rien nos enfants à accomplir leur tâche, aussi bien trouver l’équilibre intérieur avant même de concevoir une approche en ce sens.

Pour ceux qui ont déjà étudié les capacités du cerveau humain, le rôle du cortex préfrontal ne leur est pas inconnu. Celui-ci joue un rôle important dans la motivation, les efforts d’attention et le contrôle de l’impulsivité. Lorsqu’une tâche nous intéresse tout particulièrement, cette partie du cerveau est activée et elle nous aide grandement à accomplir l’activité. Mais, si cette partie du cerveau est éteinte, nous aurons des difficultés à terminer l’activité. De ce fait, il n’est pas surprenant de voir que les enfants soient autant rebutés par le rangement et le ménage. À leurs yeux, il n’y a rien de motivant. Le cerveau actionne le mode OFF!


Quelques trucs pour aider les enfants à faire le rangement de la chambre

  1. Faites-en un rituel. Incorporez le rangement de la chambre dans la routine quotidienne ou hebdomadaire de votre enfant. Donc, au lieu d’argumenter et négocier indéfiniment lorsque la chambre a besoin d’être rangée, l’enfant apprend à le faire de façon continue. (20 minutes par semaine ou 5 minutes avant l’heure du dodo par exemple.)
  2. Soyez raisonnable avec la quantité de temps auquel il devra se dévouer à la tâche. Pour un enfant de 11 ans, 20 minutes sont adéquates. Il aura suffisamment de temps pour effectuer une grande partie du travail et sera en mesure d’y accorder toute son attention. Au-delà de ça, il aura de la difficulté à poursuivre la tâche adéquatement.
  3. Créer une liste de choses à faire durant le rangement. Selon l’âge de l’enfant, incluez autre chose que le rangement : passer l’aspirateur, dépoussiérer les étagères, mettre les vêtements dans le panier de linge sale, etc.

Finalement, ayez une approche positive et ayez un ton léger. Oubliez les sermons sur ce que ceci lui apportera dans la vie, mais démontrez de l’empathie et de la gentillesse. Aidez-le en vous retenant de le sermonner. Faites jouer de la musique et dansez en même temps!

Comments (0)

Laisser un commentaire

QU’ALLEZ-VOUS FAIRE POUR DEVENIR CE QUE VOUS VOULEZ

VISITEZ MOI ULTIME!