×
Votre panier est vide
L’article qui vous éveillera vraiment comme parent!
3 juillet 2017 Sandra Lacombe

L’article qui vous éveillera vraiment comme parent!

Publié dans Harmonie familiale

Beaucoup confondent :

  1. La parentalité consciente comme si elle signifiait la passivité dans une certaine mesure;
  2. Le silence comme s’il signifiait une approbation silencieuse;
  3. Une définition de l’acceptation de « ce qui est » qui voudrait dire de ne pas imposer de limites ou de ne pas se tenir debout pour faire entendre notre voix, nos valeurs et nos croyances. 

NON.

La parentalité consciente est la qualité sur laquelle nous fondons une vie centrée et posée et d’où nous arrivons à accepter les situations dans un point de vue calme et séparé de notre ego.

Ce sont là les bases de notre vie… les fondations à partir desquelles nous AGISSONS. La pleine conscience est, en fait, le sujet de l’action. Et pour perfectionner l’art du calme, la méditation est le moteur qui nous mène tout droit vers ceci. Sans cela, nous risquons fort d’oublier de nous recentrer à la moindre bousculade. Ce serait comme demander à un pilot d’avion de savoir comment réagir lorsqu’un moteur tombe en panne, sans préparation et sans avoir pratiqué dans un simulateur de vol. La pratique de la méditation ou de la pleine conscience sont les premières étapes qui nous aident à parfaire l’art de la parentalité consciente. 

Nous sommes ici sur terre pour agir et nous devons être prêts à agir quand on nous le demande. Malheureusement, nos esprits sont tellement remplis d’ordures que nous ne savons même pas faire la différence entre l’action et la réaction. Il faut donc pour cela, nettoyer l’âme, nos pensées et notre esprit. C’est, d’ailleurs, la clé qui sert à ouvrir la porte qui mène sur le chemin de la conscience.

Réaction VS Action

Une réaction est bien différente qu’une action consciente posée dans un instant donnée.  Lorsqu’on réagit, on choisit de ne pas agir en fonction de ce qui est demandé de nous. C’est vivre dans le déni. La réaction n’est pas du tout consciente. L’action suggère plutôt d’agir avec réflexion. Vous pouvez agir avec assurance ou même en vous posant des questions. Parfois, aussi, agir demandera que vous vous investissiez dans une action collective, comme une marche pacifique pour faire changer les règlements scolaires, etc. Cette action doit se faire consciemment. 

Pour savoir comment agir en pleine conscience, il faut apprendre à vivre instant après instant dans l’action plutôt que dans la réaction. Et, c’est en cultivant votre paix intérieure que vous y arriverez. Quand vous vous décentrez de cet état de conscience, BOUM! Vous le savez tout de suite n’est-ce pas? Vous perdez le contrôle, vous n’arrivez plus à vous écouter, votre cerveau fonctionne à vive allure. Vous vous éloignez de la vérité et votre ego prend toute la place. Les choses se font si rapidement que vous n’avez même pas réfléchi convenablement et toutes vos réactions ont été déclenchées par une tonne de mauvaises habitudes apprises au fil du temps. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de connaître la différence entre une action qui se concrétise dans un but de nous élever vers la vérité pure et la conscience et une action qui est posée par égoïsme, qui se veut manipulatrice et qui est remplie de notre histoire personnelle.

Il y a un processus qui doit se déployer lentement et qui doit être mené intérieurement lorsque, dans notre vie personnelle, nos frontières ont été manipulées par quelqu’un d’autre au fil du temps ou que notre histoire personnelle nous éloigne de la réalité du moment. Sinon, quoi que vous fassiez, vous aurez toujours des manques, des immaturités et vous serez perturbés par votre propre ego. Voici,donc, quelques étapes qui pourraient vous être utiles.


Soyez conscient lorsque vos limites sont violées

Ceci s’exprime sous plusieurs formes : des factures impayées, l’augmentation des dettes, des enfants trop distraits, des parents hors de contrôle… Les signes d’une violation interne sont clairs. L’univers est très généreux en ce sens : il essaie toujours de nous montrer quand nous dérapons de notre propre histoire. Lorsque nous nous arrêtons et prêtons attention à ces signes, il faut alors examiner notre histoire et se demander : « Pourquoi suis-je dans le déni? Pourquoi ai-je peur de changer de cap? Pourquoi je choisis de continuer d’avancer sur le même chemin, sans changer de cap?

Beaucoup de parents ont peur de voir les messages inscrits sur le mur invisible du royaume de leurs enfants. C’est trop dur de dire : “Houston, nous avons besoin d’aide ici!” C’est là, dès que vous prenez conscience que les choses sont hors de contrôle, qu’il est essentiel d’être pleinement conscient que vous êtes appelés à faire un choix : franchir le pas ou rester derrière la porte close. Les choix que vous ferez détermineront la qualité de vie des personnes concernées. C’est pour cette raison que l’on doit demeurer éveillé en tout temps, car les choix que nous faisons impactent toute la famille pendant des mois, voire des années. Impossible de s’endormir au volant de notre voiture en espérant arriver à bon port. Et lorsque l’on n’agit pas, c’est comme laisser mourir à petit feu les êtres qui nous sont chers. 

Est-ce possible d’éduquer un enfant ou un adulte en étant simplement le miroir de leurs actions et en respectant mes limites? Est-ce possible de demander à quelqu’un d’autre de reconnaître leur histoire personnelle et grandir à partir de là? Si les personnes sont incapables de reconnaître leur propre histoire personnelle et qu’ils déclenchent vos propres histoires personnelles, il est temps d’arrêter de s’engager avec ces personnes.

Cependant, si vous êtes en mesure de tenir le miroir avec clarté, fermeté et compassion, alors faites-le. C’est à partir de là que le mot limite prend son importance. Dans cet état, vous n’insultez personne, vous ne criez pas, vous n’entrez plus dans vos histoires personnelles… Vous arrivez à maintenir vos limites. Vous êtes transparent et clair. Vous arrivez à tenir la main de l’autre en lui disant : “Nous allons le faire ensemble”.

Mais, si malgré tout, l’autre personne en est incapable, vous devez cesser de lui tenir la main et vous rendre compte que ce n’est pas le moment. Le changement ne se produira pas tout de suite. Et, c’est OK. 

Où trouver vos limites

Ce sont tous des choix subtils que nous faisons jour après jour, choix après choix : soit dessiner nos limites dans la pierre, le sable ou complètement les laisser-aller. Personne ne peut faire ces choix pour nous. À chaque instant, nous offrons la chance à l’autre de comprendre que nos limites sont malléables, solides ou inexistantes. Dans le monde d’aujourd’hui, je crois que nous interprétons mal l’idée de « création de limites ». Certains diront qu’avoir des limites c’est d’être trop fermés ou trop exigeant. On a peur de la perception des autres et même de la perception qu’ont nos enfants de nous. Pourtant il faut savoir être courageux pour se tenir debout devant tous ces gens. Tracez vos limites. Soyez conscient des impacts positifs qu’ils auront sur votre vie et la vie des autres. Si vous n’arrivez pas à maintenir vos limites et que vous vous présentez trop souvent avec  des limites floues, lorsque vous aurez à vous présenter avec vos limites claires, les autres sentiront un affront ce qui déclenchera chez eux leur histoire personnelle. Par conséquent, il est important de demeurer conscient de vos propres valeurs et de votre propre voix, de sorte que vous savez imposer vos limites au bon moment.

Plusieurs relations abusives se produisent parce que nous ne savons pas où et comment tracer cette ligne. Cependant, le réel changement survient à cause de 2 choses : la connexion et les limites. LES DEUX SONT SACRÉS. En réalisant ceci, la question se pose : pouvons-nous imposer une limite tout en restant connectés? Pour être efficaces dans l’éducation de nos enfants (et tous les enfants), nous devons fixer des limites en tout temps. Il faut définir ceci avec compassion, clarté et courage. Si vous vous trouvez déjà dans une relation où vous avez peur de créer des limites solides, réalisez ceci : rien ne changera. Une relation toxique naîtra de ceci. Parlez. Levez-vous. Soyez honnête. Soyez humble. Soyez brave.

Comments (0)

Laisser un commentaire

QU’ALLEZ-VOUS FAIRE POUR DEVENIR CE QUE VOUS VOULEZ

VISITEZ MOI ULTIME!