×
Votre panier est vide
Comment devenir un parent conscient
1 février 2017 Sandra Lacombe

Comment devenir un parent conscient

Publié dans Désapprendre pour réapprendre (version 2.0)

Le rôle du parent dans son ensemble doit être revu. L’autorité que nous avons connue jusqu’à ce jour n’est pas la solution. La preuve, c’est qu’elle nous mène aux cris bien plus souvent qu’on ne le voudrait.

Le 17e verset du Tao Te Ching exprime bien le rôle que devrait prendre le dirigeant et par extension le rôle du parent. Il nous demande de créer un environnement où tout le monde a un rôle à jouer dans le processus. Je suggère d’examiner nos comportements et nos tactiques d’éducation, pour ensuite les modifier afin d’être en mesure de faire une différence dans la vie de nos enfants.

Voici 5 étapes pour bien jouer son rôle de parent, mais tout d’abord, je vous suggère la lecture du 17e verset.

17e verset du Tao Te Ching

Sous la gouverne du plus grand dirigeant,

le peuple se rend à peine compte de son existence.

Puis vient un dirigeant qu’ils aiment et louangent.

Puis en vient un autre qu’ils craignent.

Puis un autre qu’ils méprisent et défient.

Quand un dirigeant ne fait confiance à personne,

personne ne lui fait confiance.

Le plus grand des dirigeants parle peu.

Il ne dit rien sans réfléchir.

Il travaille pour autrui

et ne laisse aucune trace.

Quand tout est fini, le peuple dit :

« C’est nous qui avons tout fait. »

  1. Observez
    Parlez moins et laissez-les apprendre simplement en vous regardant bien agir.
    Être parent n’exige pas de nous d’impressionner qui que ce soit en utilisant des discours teintés d’intelligence et de jugement. Vos gestes parlent plus que vos paroles. Les enfants écoutent moins qu’ils n’observent et les petites suggestions sont entendues davantage que les longues leçons de morale. La meilleure stratégie lorsqu’il est temps de se faire entendre se fait par de simples gestes tels qu’un sourire, une approbation de la tête, un sourcil qui se lève ou une accolade.
  2. Renoncez à votre ego
    Votre titre de parent sera beaucoup mieux accepté si vous agissez avec empathie au lieu d’être celui qui sait tout.
    N’ayez pas peur de laisser tomber toutes vos connaissances pour vous mettre au même niveau que votre enfant. Cherchez des solutions ou des réponses avec son aide au lieu de lui donner votre opinion toute fignolée. Il aura l’impression qu’il sera parvenu à résoudre ses propres conflits et répondre à ses propres questions. À l’avenir, il aura les outils nécessaires pour trouver, de façon autonome, les réponses aux problèmes auxquels il fera face.
  3. Inspirez-les
    Par l’amour et l’empathie démontrés quotidiennement, vous leur indiquez le chemin à suivre.
    Lorsque vous êtes capables de résoudre des conflits en utilisant ces deux valeurs, les enfants arrivent aussi à résoudre les conflits par l’amour et l’empathie. Les enfants voudront coopérer avec vous si vous les respectez dans leurs bons et moins bons moments.
  4. Vous n’utiliserez jamais la peur comme arme
    La peur comme moyen de diriger est inefficace.
    Si vous arrivez à faire faire à vos enfants ce que vous exigez à l’aide de cette arme, deux choses se produiront alors :
    — Aussitôt que vous aurez le dos tourné, ils se révolteront;
    — Vous leur aurez fait assez peur pour qu’ils vous écoutent, mais ils deviendront des êtres figés par une peur constante.
    L’autodiscipline survient lorsque vous êtes suffisamment présent que le besoin d’être soutenu s’évapore. La manière la plus inefficace de faire l’éducation consiste à utiliser des tactiques qui encouragent les autres à vous mépriser, détester et à vous défier sans cesse que vous ayez ou non le dos tourné. Les enfants utiliseront les mêmes tactiques haineuses pour vous défier et vous répondrez à votre tour par de la haine et la colère. Personne ne sera gagnant dans ce genre de relation et les plaies laissées sur l’âme des enfants devront être guéries pendant des années, voir toute une vie.
  5. Laissez les enfants s’exprimer
    Il est normal de faire connaître sa position, de donner l’exemple et de discuter de meilleurs moyens pour arriver à une solution, mais avant tout faites-leur comprendre que vous avez confiance qu’ils feront le bon choix. Élargissez votre champ de confiance et libérez-vous de votre désir d’exprimer ce que vous connaissez. Ayez le jugement pour savoir quand vous arrêtez lorsque ce n’est pas sa sécurité qui en dépend.

Mettez aujourd’hui en pratique la sagesse du Tao. Observez-vous agir et choisissez de leur laisser plus de place et de leur donner plus d’amour. Vous verrez que votre influence sur eux sera plus grande en faisant que très peu.

Comments (0)

Laisser un commentaire

QU’ALLEZ-VOUS FAIRE POUR DEVENIR CE QUE VOUS VOULEZ

VISITEZ MOI ULTIME!