×
Votre panier est vide
Au lieu d’enseigner aux enfants à être gentil, enseignez-leur ceci…
4 juillet 2017 Sandra Lacombe

Au lieu d’enseigner aux enfants à être gentil, enseignez-leur ceci…

Publié dans Authenticité & créativité

« Sois gentil! »

Cette phrase commune à tous est presque devenue une citation pour nos enfants, surtout nos plus jeunes. On n’y pense même pas. On le dit tout simplement. C’est presque un réflexe, une réaction de peur à l’idée que notre enfant grandisse et se tourne vers le côté sombre de la force.

Mais que veut vraiment dire « sois gentil »?

En gros, on leur demande d’être tolérant et de faire des efforts pour être conciliant. On ne le dit peut-être pas, mais on sous-entend bien plus que ça. Ces deux simples mots cachent, en vérité, un espoir profond de voir nos enfants se comporter comme de grands maîtres zen.

  • Mets tout en œuvre pour garder la paix au sein du groupe.
  • Sois conscient des problèmes de comportements des autres et retire-toi au lieu de confronter.
  • Évite de parler fort, d’être contrôlant ou intolérant…
  • Donne le meilleur de toi-même. Trouve la bonté en toi et donne-la aux autres.

On applaudit tous les enfants obéissants, soumis et qui ne font aucune vague et l’on fronce les sourcils lorsqu’on les voit s’affirmer, défier l’autorité et être agressifs.

La tâche difficile de voir le message réel envoyé à nos enfants

  • Laisse de côté tes sentiments réels.
  • Évite les conflits et fais des compromis à tout prix.
  • Ne sois pas contrôlant et trouve une façon de t’entendre avec tout le monde.

Saviez-vous que chacune de ces affirmations, bien qu’elles soient sous-entendues, soulève de réels problèmes à l’âge adulte? On se demande pourquoi on entretient des relations dysfonctionnelles avec notre conjoint, nos amis et nos collègues de travail. Nous nous demandons d’où proviennent ceux qui tolère le manque de respect, l’humiliation, la maltraitance ou même d’être battu. Tout ceci a comme racine les messages que nous recevons à un jeune âge.

Il n’est pas question ici de croire qu’il ne faut pas être gentil et qu’il faut éviter d’enseigner la gentillesse à ses enfants, mais il faut simplement cesser de lancer à la va-vite, de manière automatique, le message d’ÊTRE gentil.

L’essence même de ce blogue, est de trouver une façon de faire entendre ses émotions et ces sentiments de manière saine sans dénier le sens de soi profond. La véritable gentillesse peut seulement se manifester lorsque l’on est authentique à nos émotions et à notre sens de soi profond.

Ce qui se passe lorsqu’on enseigne à nos enfants d’être gentil sans enseigner la conscience de soi — donc, les limites personnelles, le respect de soi et de son essence véritable — on leur enseigne qu’il est plus important d’être dans une relation, peu importe qu’elle soit dysfonctionnelle, que d’être vrai et de se respecter.

Au lieu de la superficialité des mots, voici ce que nous devrions enseigner à nos enfants :

  • Interagis avec les autres à partir d’une place qui est authentique en toi.
  • Connais tes limites et ne permets à personne de les dépasser.
  • Respecte les limites des autres et leur liberté.
  • Ce n’est pas tout le monde qui t’aimera. Aussi, ne ressens pas le besoin d’aimer tout le monde.
  • Tu n’as pas à devenir ami avec tout le monde, ni ressentir le besoin d’être ami avec tout le monde.
  • Personne n’est défini par les autres ou par quelque chose d’extérieur sauf par eux-mêmes.
  • S’oublier au nom d’une relation finira en dysfonctionnement.
  • Il est parfois préférable d’être honnête que gentil.
  • Si la gentillesse survient, mais qu’elle en coûte notre authenticité, il est préférable de cesser de nourrir cette relation.
  • Ceux qui t’aiment te permettront d’être honnête et authentique.

Engageons-nous dans des conversations plus profondes que celles dont nous sommes habitués. Parlons de la véritable amitié, expliquons à nos enfants quelle amitié est bonne pour eux et quelle amitié est néfaste pour eux. Plusieurs amitiés sont bonnes pour l’ego. Mais, après quelque temps, ces amitiés finiront par nous faire du mal et elles nous laisseront tomber. La véritable amitié ne nous laissera pas tomber, parce qu’elle valorise l’honnêteté plus que tout.

Valorisons l’essence véritable de nos enfants. Certainement, enseignez demande de la patience. La compréhension d’un enfant lorsqu’il est question d’honorer qui il est véritablement est difficile à accomplir. Mais ces enseignements prennent place lentement dans son être et ce sont ces enseignements qui plus tard lui permettront de voir sa richesse intérieurement et de bien s’entourer.

Comments (0)

Laisser un commentaire

QU’ALLEZ-VOUS FAIRE POUR DEVENIR CE QUE VOUS VOULEZ

VISITEZ MOI ULTIME!