×
Votre panier est vide
Apprendre à vivre dans le moment présent
2 janvier 2017 Sandra Lacombe

Apprendre à vivre dans le moment présent

Publié dans Anxiété/Peur/Panique

Éviter l’anxiété chez les enfants par une simple action

On entend de plus en plus parler du moment présent. Mes études des dix dernières années sur le sujet m’ont appris qu’il est possible d’évacuer une grande partie de l’angoisse, de l’anxiété et du stress si l’on arrive à vivre dans l’instant. Rien n’existe en dehors de ce laps de temps. La seconde qui vient de passer n’est plus, celle qui arrive n’est pas. Concentrons-nous sur le présent. Par contre, j’ai appris une seconde chose tout aussi importante. Le conditionnement auquel nous avons été soumis durant les années de notre vie nous empêche de trouver la route vers cet état de plénitude

C’est pour cette raison que j’insiste sur le fait de démontrer à mon fils, du mieux que je peux, ce qu’est le moment présent. J’essaie de lui faciliter la vie en lui donnant de bonnes habitudes. Les enfants ne sont pas anxieux à cet âge, me direz-vous. Alors, faisons comme s’ils ne l’étaient pas.

À la naissance, effectivement, les enfants n’ont pas ces problèmes. Rien n’existe sauf l’instant présent. Pendant que nous nous énervons à les faire se dépêcher pour s’habiller parce que maman doit aller travailler, eux s’amusent avec des blocs. Lorsqu’ils nous tendent les bras pour recevoir de l’affection et que nous les repoussons parce que papa doit préparer le repas, eux ne comprennent pas qu’on ne puisse les embrasser dans la seconde.


Dans ces petits gestes quotidiens, nous leur apprenons qu’il y a autre chose que l’instant présent et que cette autre chose est angoissante et difficile à gérer. Ils développent ainsi un sentiment d’urgence, un malaise face à la vie et se débarrassent de leurs bonnes habitudes pour en acquérir de mauvaises.

L’apprentissage de l’anxiété et du stress chez l’enfant se fait en grande partie par nous. Nous soumettons nos enfants au même conditionnement que celui que nous avons subi. D’ailleurs, il semblerait que nous ne nous sommes pas améliorés avec le temps, car le nombre d’enfants que l’on retrouve en consultation pour des problèmes de ce type augmente considérablement année après année. Nos enfants sont soumis à un stress considérable dû à notre mode de vie de plus en plus extravagant.


Actions à prendre pour améliorer la pratique du moment présent

Pour parvenir à éviter de transmettre notre angoisse à nos enfants, voici quelques actions à adopter.

  • Éviter de verbaliser le stress lié à la journée;
  • Reconnaître les discours qui vont à l’encontre de l’exercice du moment présent;
  • Partager le contenu de l’agenda comme un fait et non comme une lourde charge de travail;
  • Demeurer pleinement conscient dans ce qui se déroule devant vous;
  • Fermer les appareils électroniques;
  • Faire union avec la beauté de la nature;
  • Répondre au besoin des enfants sans en faire tout un plat;
  • Cesser d’être désespéré par tout ce qu’il y a à faire;
  • Rester silencieux.

Namasté!

Comments (0)

Laisser un commentaire

QU’ALLEZ-VOUS FAIRE POUR DEVENIR CE QUE VOUS VOULEZ

VISITEZ MOI ULTIME!