×
Votre panier est vide
15 trucs pour connecter davantage avec vos pré-ados et vos ados
3 juillet 2017 Sandra Lacombe

15 trucs pour connecter davantage avec vos pré-ados et vos ados

Publié dans Connexion & respect, Harmonie familiale

Vers l’âge de 8 ou 9 ans, la relation entre le parent et l’enfant tend à changer. La vérité, c’est qu’à cet âge, nous faisons souvent des erreurs, nous les parents, qui nous mènent tout droit vers la déconnexion. Il n’est jamais trop tard pour s’ajuster, mais plus tôt vous commencerez et meilleurs seront les résultats.

Dès que nos enfants commencent à s’opposer à nous — entre 8 et 14 ans —, c’est un indice qu’il vous faut maintenant faire un virage. C’est un indice que vous êtes en train de les contrôler et qu’il vous faut passer du côté de la compréhension. C’est maintenant l’heure de connecter!

La période de l’adolescence est un appel constant à l’introspection qui doit se faire en nous. Toutes les difficultés qu’on arrivait à contrôler jusqu’alors nous sont renvoyées droit sur nous. C’est comme si notre enfant nous disait : « je ne veux pas de tes problèmes, je ne veux pas de tes peurs, je suis parfait, laisse-moi Être! ».

Si l’on est incapable d’accomplir une introspection, une déconnexion entre le parent et l’enfant surviendra.

Qu’est-ce que l’adolescence?

À cet âge, leur travail est de devenir  indépendant. De trouver, dans ce monde, la place qu’ils doivent occupée. Ils veulent connaître la vie, ils veulent connaître la liberté et ils aiment le sentiment de pouvoir explorer le monde tout en exprimant ce qu’ils sont.

Les enfants nous aiment profondément et, jusqu’à cet âge, tout ce qu’ils connaissent c’est d’être près de nous. Du jour au lendemain, un besoin soudain d’autonomie et d’indépendance se fait sentir. Simultanément, ils veulent être avec nous et nous repousser. C’est la confusion! Afin de nous repousser, certains deviendront plus agressifs. C’est comme si c’était la seule façon qu’ils avaient pour trouver le courage en eux pour s’individualiser… parce que, en fait, tout ce qu’ils veulent toujours, c’est de se lover au fond de nos bras comme de petits enfants. Quand nous réagissons fortement à ce détachement soudain, c’est encore plus déstabilisant pour eux. Ce n’est que lorsque l’on arrive à leur faire comprendre par notre attitude et nos mots vaillants que cette période est normale et que nous, les ADULTES, sommes en mesure de supporter ce changement, qu’ils arriveront plus facilement à trouver la paix en eux.

Ça ne veut pas dire que ce sera plus facile pour nous!

Il ne faut pas en faire une affaire personnelle

Oui, cette séparation qui doit se faire nous fait mal. C’est peut-être même triste à la fois. Nos enfants nous donnent l’impression qu’ils ne veulent plus être avec nous. Ils rejettent ce que l’on est dans le but de faire voir ce qu’ils sont. Ils nous répètent que l’on ne connaît rien et ils agissent comme s’ils se foutaient de ce que l’on a à leur dire. On est souvent blessé et meurtri. Pour ceux qui n’arrivent pas à se détacher de cette période et la voir comme l’éveil que vit son enfant, il est bon de s’entourer d’amis avec lesquelles on peut discuter, voir un thérapeute ou parler avec la famille pour adoucir nos émotions.

Pour vous aider à comprendre l’importance de l’individualisation, si elle n’est pas accomplie correctement, les enfants deviendront des adultes qui auront des difficultés.

Vos enfants ont encore besoin de vous, même s’ils ne l’admettent pas. Mais, il y a un petit souci…

Ils ont besoin de nous, mais selon leurs conditions et seulement quand ils le souhaitent. Ils ont des tendances narcissiques. Ils veulent que l’on croie en eux et que l’on arrête de les traiter comme des enfants. Gardez ce « secret » pour vous :  ils savent qu’ils ont besoin de vous et vous savez qu’ils ont besoin de vous. Ils ne veulent simplement pas que vous laissiez transparaître qu’ils sont encore petits. Alors, prenez-le comme vous voulez, mais faites-leur comprendre qu’ils sont GRANDS! 😉


15 façons de demeurer connecter avec vos prés adolescents et vos adolescents

  1. Ne tentez pas de débuter une conversation pendant qu’ils s’amusent avec un appareil électronique quelconque. La recette de l’insuccès! Choisissez le bon moment.
  2. N’oubliez pas, vous élevez un adulte. Lorsqu’ils vieillissent, ils sont plus près de l’âge adulte qu’ils ne le sont de l’enfance. Si vous voulez une relation étroite avec eux, il est temps de focaliser sur une relation véritable basée sur le cœur. Ainsi, vous leur apprenez comment fonctionner dans les relations d’adultes. ÇA NE VEUT PAS DIRE D’ABANDONNER VOTRE RÔLE DE PARENT.
  3. Ayez une meilleure écoute parce que la dernière chose que vous voulez c’est : « pourquoi je parlerais à mes parents, ils ne veulent rien comprendre. ». Soyez un parent compréhensif et éloignez-vous de votre mauvaise habitude à vouloir donner des conseils.
  4. Passez du temps avec eux. Soyez pleinement présent et ayez une véritable approche. Soyez curieux de leurs découvertes sur la vie et admirez leurs opinions. Croyez-moi, ils en ont!
  5. Quand vos enfants font de l’attitude, vérifiez en vous ce qui pourrait causer ce comportement. Comment êtes-vous contributeur de leurs comportements. Voyez s’il est possible de vous illuminer davantage, d’être moins préoccupé, de vous éloigner de votre agenda mental, de vivre pleinement conscient. Regardez si vous n’êtes pas devenu trop passif et si vos limites demeurent claires à l’intérieur de vous. Souffrez-vous de fortes émotions non résolues? Examinez en profondeur qui vous êtes et pourquoi vous êtes peut-être le déclencheur de leur attitude envers vous. Je sais, c’est difficile de l’admettre… En passant, lorsque vous faites une erreur, allez-y et demandez pardon.
  6. Montrez-leur toute l’empathie que vous avez pour eux. L’empathie, c’est de vraiment se soucier de ce que vit l’autre personne même si l’on est en désaccord.
  7. Présentez-vous à eux avec une approche positive. Sachez qu’ils ont en eux une beauté et une lumière précieuse qui doivent être cultivées.
  8. Si vous avez un doute sur les mots ou l’approche à utiliser, taisez-vous!!! Vous pourrez parler plus tard lorsque tout sera plus clair dans votre tête. Rien de pressant ne requiert notre aide mental immédiat à cet âge. Plus l’on attend avant de répondre, plus notre réponse sera saine.
  9. Montrez que vous êtes vrai et que vous êtes digne de confiance. Admettez vos erreurs, parlez de ce qui va bien dans votre vie, partagez vos histoires de jeunesses… Expliquez-leur vos limites et laissez-les exprimer les leurs.
  10. Pratiquez un passe-temps et montrez que vous prenez soin de vous. Montrez-leur que vous prenez soin de vous et que vous avez vos propres intérêts. Aussi, ceci vous aidera à vous impliquer moins dans leur vie. Assurez-vous de prendre soin de vous. Vous servirez ainsi de modèle pour vos enfants.
  11. Ne critiquez pas vos adolescents. Focalisez sur le comportement, pas la personne. Soyez véritablement curieux à propos de ce qu’ils font. N’oubliez pas : quel est le besoin qui se cache derrière les comportements? Aidez-les à comprendre les actions qu’ils posent. Ne les jugez pas.
    Lorsqu’un enfant se comporte inadéquatement, c’est qu’ils essaient de nous dire quelque chose, mais n’ont pas les mots ou la maturité pour le faire adéquatement. Il se peut aussi que vous n’ayez pas été à l’écoute. Alors, il cherche désespérément votre attention. Un travail de détective s’impose de votre côté! EMPATHIE, CURIOSITÉ ET COMPASSION.
  12. Soyez créatif dans la façon dont vous abordez votre adolescent lorsque vous désirez avoir une communication avec eux. L’approche « il faut que je te parle » les fait rouler des yeux.
  13. Voguez sur les énormes vagues avec eux. Ce qu’ils expriment à l’instant, n’est peut-être pas ce qu’ils ressentent dans l’instant suivant. Alors, assurez-vous d’être totalement présent et de demeurer calme et paisible. Vous les aiderez par la force des choses à reconnecter avec leur soi profond plus rapidement.
  14. Allouez-leur de l’espace. Ne prenez rien de personnel. L’espace est bon pour l’autonomie. Ils doivent apprendre à gérer leurs émotions par eux-mêmes. Respectez ceci.
  15. Ayez toujours les bras grands ouverts. Soyez toujours disponible comme une doudou lorsqu’ils en auront besoin. Ne refermez jamais votre cœur sur eux. Peu importe la façon dont ils vous traitent, peu importe la façon dont ils vous parlent, peu importe la façon dont ils se comportent, continuez de connecter avec eux. Ils ont besoin de votre amour inconditionnel, votre acceptation et votre appui.

Comments (0)

Laisser un commentaire

QU’ALLEZ-VOUS FAIRE POUR DEVENIR CE QUE VOUS VOULEZ

VISITEZ MOI ULTIME!